5 mai 1789 : Le roi Louis XVI ouvre les états généraux à Versailles.
C’est le dernier moyen qui lui reste pour tenter de sauver le royaume de la faillite en faisant voter de nouveaux impôts.
Dans toute la France, des représentants des 3 ordres (Tiers Etat, noblesse et clergé) sont élus et écrivent leurs demandes au roi sur des cahiers de doléances.
Sur 1139 députés, 291 appartiennent au clergé, 270 à la noblesse et 578 au Tiers Etat.

imageOuverture des Etats Généraux à Versailles (Hôtel des Menus Plaisirs)

 

 

 

 

 

Le clergé et la noblesse souhaitent que le vote ait lieu par ordre, ce qui leur assure la majorité (à deux contre un),  le tiers état réclame le vote par tête, ce qui lui assurerait l’égalité.

Les esprits s’échauffent et Louis XVI (qui est incapable de prendre une décision) choisit de faire fermer la salle des états à Versailles.
Les députés du Tiers Etat décident de se réunir dans une autre salle, celle du Jeu de paume.
20 juin 1789 : Réunis dans cette nouvelle salle, ils décident de ne pas se séparer avant d’avoir rédigé une constitution pour le pays (ensemble de lois précisant comment gouverner le pays) : c’est le Serment du Jeu de Paume. Ainsi est née l’Assemblée nationale.
C’est aussi le début de la Révolution.

vers9_david_001f  Dessin pour le Serment du jeu de paume(1791), Jacques-Louis David, musée national du château de Versailles et de Trianon.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s