Napoléon 1er

1. L’ascension de Napoléon

Napoléon Bonaparte est né en Corse en 1769. A dix ans, il fait son entrée à l’école militaire. Il deviendra rapidement général. Napoléon acquiert une grande popularité dans l’armée ainsi qu’auprès de la population après les succès des campagnes d’Italie et d’Égypte. Le Directoire s’inquiète de la puissance obtenue par Bonaparte.

Directoire : La France est gouvernée par le Directoire : 5 Directeurs qui sont choisis par les députés.

2. Du Consulat à l’Empire

Napoléon prend le pouvoir par la force, c’est le coup d’état du 18 brumaire. Le Consulat dirige la France, Napoléon deviendra premier Consul puis Consul à vie.

Durant cette période, il conduira de grandes réformes et réalisations : la Banque de France, la Légion d’honneur, les lycées, les préfets, le Code Civil (il regroupe les lois qui règlent la vie de tous les français).

Napoléon a mis en place un pouvoir autoritaire. Pour que tout ce qu’il a bâti ne disparaisse pas après sa mort, il se proclame Empereur héréditaire (son fils deviendra Empereur après lui) en posant lui-même la couronne sur sa tête, devant le pape. Il couronnera ensuite sa femme, Joséphine, Impératrice.

3. Le sacre de Napoléon 1er :

Napoléon a été proclamé empereur des Français en mai 1804. Afin de donner toute sa force à cette proclamation Napoléon décida de se faire sacrer à Notre Dame de Paris, en présence du pape Pie VII. Cet évènement a été peint par Jacques-Louis David, le peintre officiel de Napoléon 1er.

4. De l’empire à la chute :

Napoléon étend son empire en Europe grâce à de prestigieuses victoires : Austerlitz (1805), Iéna (1806) ou encore Wagram (1809). Il impose le blocus continental au Royaume Uni : ce pays ne peut plus commercer avec le reste de l’Europe.

Afin d’appliquer sa politique dans les pays vaincus, l’empereur en attribue les couronnes à ses frères. En 1810 Napoléon divorce de sa première épouse puis se remarie avec Marie-Louise de Habsbourg, fille de l’empereur d’Autriche. Un fils naîtra en 1811 alors que Napoléon est à l’apogée de son règne.

L’empereur doit faire face à de plus en plus d’opposants. La déroute de la campagne de Russie marque le début de la fin. Napoléon sera déchu par le Sénat en 1814 puis exilé sur l’île d’Elbe. Il reviendra durant la période des cent jours mais sera définitivement exilé sur l’île de Sainte Hélène après la défaite de Warterloo en 1815.


Publicités

Les commentaires sont fermés.